Van Moer économise 60 % des coûts de transport grâce à une ligne de remplissage automatique

Nieuws, Logistique
Koen Dejaeger
De nieuwe afvullijn bij Van Moer

Van Moer Logistics a officiellement inauguré ses nouvelles lignes de remplissage pour les liquides toxiques et non toxiques à Zwijndrecht le jeudi 5 octobre. Grâce à cet investissement de 14,5 millions d’euros, l’acteur logistique entend offrir à ses clients un guichet unique et retirer les camions de la circulation.

De nombreux clients et partenaires ont été invités à assister à l’inauguration officielle au siège de Van Moer à Zwijndrecht. Le centre logistique de 27 hectares a été agrandi avec une ligne de remplissage entièrement automatisée. La nouvelle installation s’inscrit dans le concept « The Perfect Flow », avec lequel Van Moer souhaite offrir à ses clients un service complet.

Le flux parfait

« À Zwijndrecht, nous offrons à nos clients un guichet unique complet », explique Jo Van Moer, fondateur et PDG de Van Moer Logistics. « Depuis le transport, le stockage, le chauffage, le remplissage et le nettoyage jusqu’à la réparation des conteneurs-citernes, nous fournissons tout sur un site de 27 hectares au milieu du pôle chimique d’Anvers. Nous appelons cette organisation ‘The Perfect Flow’, ce qui nous rend unique sur le marché européen ».

Grâce à cette installation, l’entreprise affirme qu’elle retire de nombreux camions de la route et économise jusqu’à 60 % des coûts de transport. L’investissement s’élève à 14,5 millions d’euros.

Ancrage

Les nouvelles lignes entièrement automatisées sont conçues pour remplir une large gamme de liquides toxiques et non toxiques. À partir de conteneurs-citernes, les substances sont conditionnées dans des fûts ou des GRV (grands récipients pour vrac). Grâce à des filtres à gaz intégrés, le prestataire de services logistiques peut désormais également remplir des produits très odorants ou moussants dans son nouveau complexe de remplissage.

Van Moer Logistics franchit ainsi une étape importante dans l’ancrage de la chimie et des sciences de la vie dans le port d’Anvers. Le bourgmestre de Beveren Marc Van de Vijver (CD&V) et l’échevine du port Annick De Ridder (N-VA) étaient également présents lors de l’inauguration festive.

Dans son discours, Mme De Ridder a une nouvelle fois rappelé l’importance économique du port et de l’industrie chimique, mais elle s’est montrée particulièrement préoccupée par la persistance du dossier de l’azote. « Il n’y a pas de gagnant dans cette histoire », a-t-elle souligné, « mais nous travaillons jour et nuit – et vous pouvez prendre cela au pied de la lettre – sur une proposition étayée afin qu’elle puisse être présentée au Parlement dès que possible ».

INEOS

M. Van Moer a annoncé que les trois lignes de remplissage peuvent traiter ensemble jusqu’à 200 barils par heure, avec la possibilité de les étendre à cinq lignes de remplissage. Un entrepôt ADR supplémentaire de 6 000 m2 a été construit à côté du complexe de remplissage, ce qui porte la capacité de stockage totale du site de Zwijndrecht à 76 000 m2.

Dans son discours, M. Van Moer a remercié tous les clients pour leur confiance et a souligné les liens étroits qui existent avec INEOS. En effet, une grande partie de la capacité du site est destinée au géant de la chimie, dont le site de production d’INEOS Oxide se trouve juste à côté de Van Moer.

« Nous avons opté pour un remplissage efficace des cargaisons de produits chimiques et les produits conditionnés sont centralisés dans les entrepôts ADR, alors qu’ils étaient auparavant dispersés dans plusieurs entrepôts », explique M. Van Moer. Cette méthode de travail devrait permettre de retirer un grand nombre de camions de la route chaque année et d’économiser jusqu’à 60 % des coûts de transport.

Jo Van Moer et Anne Verstraeten ont fondé l’entreprise en 1990 avec un seul camion et en ont fait un acteur majeur dans les ports d’Anvers, de Gand et de Bruxelles. Le groupe dispose aujourd’hui de 500 camions, de 800 000 m2 d’entrepôts et de 9 barges. Quelque 2 200 employés travaillent sur ses 40 sites en Belgique et en Allemagne.

Annick De Ridder en Jo Van Moer
Annick De Ridder et Jo Van Moer (c) Van Moer
Cet article a été traduit automatiquement du néerlandais vers le français.