Frederik Selhorst (ex-Victrol) rejoint l’entreprise technologique D-CRBN

Nieuws, Personnes
Koen Heinen
Frederik Selhorst

Après 21 ans passés au sein de la société anversoise de transport maritime Victrol, Frederik Selhorst a entamé un nouveau chapitre de sa carrière au sein de la jeune entreprise technologique D-CRBN. L’entreprise convertit le CO2 capturé en nouvelles matières premières durables pour l’industrie chimique.

Chez Victrol, Frederik Selhorst est passé par plusieurs départements – de l’opérationnel au commercial – et a atteint le poste de directeur de l’expédition des citernes. « Ces dernières années, j’ai surtout participé à la création de nouveaux marchés tels que le transport de GNL, de CO2, d’ammoniac et de méthanol. Je suis maintenant dans le même monde du travail, mais du côté industriel, où le CO2 capturé est reconverti en matières premières durables pour les industries (pétro)chimiques et sidérurgiques, par exemple », explique-t-il.

21 ans d’expérience

M. Selhorst se réjouit des 21 années écoulées. « Pendant toutes ces années dans le secteur du transport maritime, j’ai eu l’occasion de soutenir des projets intéressants et d’entrer en contact avec un grand nombre d’entreprises dynamiques. Le secteur du transport maritime travaille également d’arrache-pied pour atteindre les objectifs climatiques de 2030 et 2050. Cependant, le moment me semble idéal pour aider à réaliser le déploiement de la technologie climatique de D-CRBN, de la recherche et du développement à la commercialisation et donc à l’industrialisation », souligne-t-il.

D-CRBN

Fondée il y a deux ans et demi en tant qu’entreprise commerciale autonome, D-CRBN fournit une technologie permettant de traiter les gaz à effet de serre en vue de leur réutilisation dans le cadre de l’économie circulaire. Grâce à la technologie dite « plasma », le CO2 est transformé en CO par craquage électrique. À partir de là, de nouvelles matières premières renouvelables sont produites pour les produits chimiques et pétrochimiques. Ce processus électrique utilise de l’énergie renouvelable. Cela nous permet de fournir aux entreprises des matières premières durables afin de rendre leurs processus de production circulaires », explique-t-il.

D-CRBN est situé sur le site de l’incubateur BlueChem à Anvers Sud, où il dispose d’un laboratoire. La ligne pilote se trouve dans le bâtiment BlueApp adjacent. « Ces sites offrent également des possibilités de fertilisation croisée avec d’autres entreprises. Nous nous concentrons sur la production électrique de matières premières via la technologie du plasma », explique Frederik Selhorst.

En développement

Cette technologie du plasma est encore en cours de développement aujourd’hui. « La semaine dernière, notre ligne pilote a été livrée au laboratoire. Au début de l’année prochaine, elle sera testée sur le site d’un client. Sa capacité initiale est de 1 000 tonnes par an. Après avoir validé cette phase de test, nous voulons passer à un modèle commercial capable de recycler 10 000 tonnes par an d’ici 2026. »

« Nous voulons également élargir notre clientèle. Outre les produits chimiques, nous visons également le transport maritime avec la synthèse du méthanol, entre autres. Je suis un adepte du méthanol : grâce à un processus économe en énergie, nous pouvons fournir la matière première pour le méthanol vert dans un processus par étapes où le CO2 est converti en CO ou en gaz de synthèse, puis passer à la synthèse du méthanol », conclut M. Selhorst.

Cet article a été traduit automatiquement du néerlandais vers le français.