Marc Adriansens, haut responsable de l’ICO, reste en poste six mois de plus après son départ à la retraite

Nieuws, Personnes
Roel Jacobus
Managing director ICO Marc Adriansens

Ayant atteint aujourd’hui l’âge légal de la retraite, Marc Adriansens (67 ans) continuera à diriger International Car Operators (ICO) à Zeebrugge et Anvers jusqu’en avril 2024. Entre-temps, l’armateur japonais NYK poursuit sa recherche d’un successeur.

Marc Adriansens fête ses 67 ans aujourd’hui, le 10 octobre, l’âge légal de la retraite. Outre les félicitations – également de la part de Flows – la succession de ce capitaine d’industrie toujours assidu et diplomate est attendue avec méfiance. En effet, le Brugeois, qui est ensuite passé chez De Haan, laisse de très grandes chaussures à remplir. Il est avant tout directeur général d’International Car Operators, où il travaille depuis 1984.

Après que le groupe maritime japonais NYK a entièrement racheté ICO à PSA il y a 14 ans, l’entreprise s’est développée sous sa direction pour devenir le plus grand manutentionnaire de voitures d’Europe et peut-être du monde. À Zeebrugge et à Anvers, ICO manutentionne plus de deux millions de voitures par an dans le cadre de roulements en haute mer et à courte distance. À cela s’ajoutent les véhicules professionnels, les cargaisons lourdes et volumineuses et les cargaisons de projet. Adriansens attribue invariablement la croissance d’ICO à la grande confiance que les plus de 1 200 employés (personnel et travailleurs portuaires) reçoivent de l’armateur japonais NYK.

Il est également membre du conseil d’administration du secteur européen de la logistique automobile ECG et de l’association portuaire Voka, qui regroupe les entreprises des quatre ports flamands. À Zeebrugge, il préside l’association d’entreprises privées Apzi-Voka et la Centrale van Werkgevers Zeebrugge (Cewez).

Passer le flambeau

Ces dernières années, les couloirs de Zeebrugge ont été le théâtre de nombreuses spéculations sur la « succession au trône » à l’ICO. Cette année en particulier, de nombreuses rumeurs ont circulé sur les candidats possibles, nationaux et étrangers. La rédaction de Flows a appris que le propriétaire NYK étudiait plusieurs CV, mais qu’aucun accord sur un nouveau directeur général n’avait encore été conclu.

« C’est exact », a confirmé Marc Adriansens. « C’est pourquoi il a été convenu avec l’actionnaire que je resterai en poste jusqu’en avril 2024 pour aider à préparer la transition vers un nouveau directeur général. J’ai toujours beaucoup de plaisir à faire ce travail et le monde passionnant des ports ne s’arrête jamais. Mais en 2024, cela fera 40 ans que je travaille pour cette entreprise et j’ai l’intention de passer le flambeau ».

Cet article a été traduit automatiquement du néerlandais vers le français.